samedi 20 décembre 2008

Mangez des aliments à index glycemique faible plutôt que des aliments riches en fibres pour contrôler votre glycémie

Suivre une alimentation faite d'aliments à index glycémique faible, au lieu d'une qui est riche en fibres, assure aux personnes touchées par le diabète type 2 un meilleur contrôle de leur glycémie et diminue également les facteurs de risque pour la coronaropathie, la forme la plus courante de maladie cardiaque en Europe, selon une étude publiée dans le journal de l'Association Américaine Médicale.

Un désaccord médical existe sur l'efficacité de cette stratégie alimentaire, qui vise à améliorer le contrôle du diabète et à réduire les facteurs de risque cardiovasculaires en préconisant une alimentation faible en glycémie.

David J. A. Jenkins, et son équipe, de l'Hôpital de St. Michael et l'Université de Toronto aux Etats-Unis ont ainsi analysé les effets de ce régime alimentaire par rapport à une alimentation riche en fibres. L'étude a porté sur 210 personnes atteintes du diabète type 2, déjà traitées avec des médicaments anti-hyperglycémiques, qui ont été divisées en deux groupes.

Pendant six mois, le premier groupe a suivi l'alimentation faible en glycémie, qui met l'accent sur les aliments suivants : les haricots, les pois, les lentilles, les noix, les pâtes, le riz, la pain faible en glycémie et les céréales. Le deuxième groupe a suivi une alimentation riche en fibres, qui conseille le pain et les céréales au blé complet, le riz complet, les pommes de terre en robes des champs et les biscuits complets. On a conseillé aux deux groupes de manger trois portions de fruit et cinq portions de légumes par jour.


Ces résultats ont d'importantes implications pour le traitement du diabète, dont le but est un contrôle glycémique serré, pour éviter des complications.

"La réduction de l'hémoglobine A1c (-0,50%) parmi le premier groupe était faible mais pertinente", explique Jenkins.

Les interventions pharmacologiques qui améliorent le contrôle glycémique chez le diabète type 2 négligent souvent le côté cardiovasculaire.

Vu que le risque de la coronaropathie chez les personnes atteintes du diabète type 2 est entre deux et quatre fois plus fort, la pertinence clinique de cette étude est évidente pour les diabétiques type 2 qui, comme celles dans l'étude, sont en surpoids et prennent des statines pour réduire le risque de la coronaropathie.

1 commentaire:

Philippe Reumont Dietitian - Diététicien - Physical therapist - Licencié kinésithérapie http://www.medisport.be - http://www.doxys.be a dit…

Manger de aliments à index glycémique moyens ou faible c'est bien mais ce n'est pas suffisant. Il faut aussi avoir un plan alimentaire ou un régime diététique bien équilibré qui réponde au besoin de la personne qui souhaite maigrir, perdre ou prendre du poids.

http://www.doxys.com/bfr/pages/dix-outils-coaching-dietetique